Extrait vidéo du JT de 13h chez SCNA / CNC dans les Yvelines. © France2 / INA

En poursuivant notre série sur les beaux objets de Noël fabriqués en France, aujourd’hui on ne va pas vous parler de cadeaux ou de plats de réveillon… on s’intéresse aux boîtes, pas n’importe lesquelles, des boîtes d’exception fabriquées main avec des tissus précieux, des fils dorés, en fait l’écrin est parfois plus beau que l’objet offert, parfois plus cher aussi. Visite des ateliers …

Sous les lumières des vitrines enchantées, des coffrets garnis de friandises séduisantes, pour certains ces boîtes ne sont que des pauses gourmandes, mais une fois les chocolats dévorés… ouvrez les yeux, et regardez de plus près ces emballages.

Les magiciens ont leur atelier dans l’ouest parisien… à partir d’un simple carton, ces ouvrières vont réaliser des merveilles, matériau léger et rigide, le carton se prête volontiers à tous les caprices des créateurs.

Denis S est la boîte à idées de la maison.

« … ça c’était pour un gâteau, avec un système de fermeture à élastiques. Ici c’était pour des macarons… c’est du dessin industriel, je fais les plans des boîtes à plat, et ensuite on découpe sur machine pour pouvoir les mettre en volume ».

A part la découpe, ici tout est fait à la main. Pliage, collage, contrecollage… l’habillage est une étape délicate, il ne faut laisser aucune bulle d’air et ne faire aucun pli. En quelques gestes, le carton se fait or ou argent. Les ouvrières de l’atelier tissu prennent le relais.

La confection d’une boîte en tissu recquiert l’attention de 5 à 10 personnes. Des soies… des velours damassés… des cuirs brodés, les clients choisissent leur couleurs, leurs matières. L’atelier fait du sur-mesure, avec parfois des commandes exceptionnelles.

« Une boîte unique va coûter entre 300 et 700 €, ou même 1 000 € en fonction de la complexité ».

L’entreprise réalise 60% de son chiffre d’affaires sur les 4 derniers mois de l’année. Un made in France dont raffolent les étrangers. Ces boîtes partiront aux Etats-Unis, en Asie, ou au Moyen-Orient. Ce cartonnier travaille pour des Maisons prestigieuses, et son savoir-faire contribue à leur prestige. Pour séduire, se démarquer des autres, il faut sans cesse inventer.

« Il n’y a aucun collage sur ce sapin, tout est assemblé par clipsage, et il faut évidemment que les jeux soient bien calculés et que la personne qui assemble les petits cubes le fasse de façon minutieuse, pour ne pas abîmer la structure carton. »

Ce sapin sera garni de chocolats, mais la boîte représente à elle seule 1/4 du prix final. Pour ce piano, l’emballage coûte plus cher que le produit. Ecrins, coffrets, boîtes de chocolats ou gâteau surprise… ce sont des œuvres d’art éphémères.