Carton Nylon Coton / SNCA signent des packs anniversaire 130 ans pour Fauchon (boîtes pliantes, étuis bouteilles, coffrets cadeaux, boîtes à tiroirs, boîtes fenêtre, boîtes chapeau…).

Extrait de l’article paru dans la revue Fou de Pâtisserie – Dec 2016.

FAUCHON, MAISON FRANÇAISE ET ÉCOLE DES TALENTS

Alors qu’elle s’apprête à fêter ses 130 ans, la maison Fauchon peut se vanter d’avoir vu se succéder les plus grands chefs à la tête de sa création pâtissière. Une lignée hors norme.

La légende raconte qu’Auguste Félix Fauchon, né à Ellen dans le Calvados vint à Paris pour vendre les produits maraîchers de la production familiale. II aurait installé un étal ambulant – une charrette des quatre saisons – place de La Madeleine, un quartier où se trouvait à l’époque l’un des plus importants marchés de la capitale. Pour accéder plus tard à la propriété, il est probable que Ie jeune normand ait appris Ie métier chez l’inventeur de l’épicerie moderne, Félix Potin.

Pour bien comprendre l’essor de cette maison, il faut se remémorer le contexte de l’époque. À la fin du XIXe siècle, on dénombre à Paris 4816 épiceries de gros et de détail. C’est un secteur dynamique, porté par la croissance économique de l’après-guerre. Le quartier de La Madeleine est récent et très en vogue, il se veut le pendant de Saint-Germain-des-Prés, sur l’autre rive. C’est également un tournant dans l’histoire de la gastronomie, initié par Antonin Carême, et relayé par le chroniqueur gastronomique Grimod de La Reynière. Les restaurants et cafés de la place sont réputés, on y croise le prince de Galles (le vrai en chair et en os), Marcel Proust et Colette, Charlie Chaplin, Marlène Dietrich ou, plus tard, Maurice Chevalier. La proximité de l’Opéra Garnier, inauguré en 1875, ajoute à l’effervescence des lieux. Les époux Fauchon peuvent ainsi présager de belles perspectives d’évolution pour leur commerce.

Fauchon peut se vanter d’avoir offert aux gourmands d’immenses pâtissiers de talent. À Paris ou en Province, ils sont aujourd’hui propriétaires de leur boutique, bras droits de pâtissiers célèbres ou chefs de palace. Tous gardent en mémoire les années Fauchon, fiers et reconnaissants d’avoir contribué à écrire l’histoire de la pâtisserie. Avec l’ouverture de la nouvelle boutique place de La Madeleine, souhaitons que Patrick Pailler puisse laisser libre cours à sa créativité et replacer le nom de Fauchon au firmament de la scène pâtissière. En attendant, nous pouvons déguster leur magnifique collection de gourmandises qui célèbre les 130 ans de la maison.

ILS SONT PASSES CHEZ FAUCHON ET LEURS NOMS COMPTENT

Les pâtissiers formés par Pierre Hermé

Christophe Michalak, Frédéric Cassel (président des Relais Desserts), Arnaud Larher (trois boutiques à Paris), Christophe Appert (chef de la pâtisserie Angelina), Christophe Felder (propriétaire de la Pâtisserie Oppé et auteur de nombreux ouvrages), Jeff Oberweis (Maison Oberweis à Luxembourg), Gilles Marchal (trois boutiques à Paris) et Frédéric Bau (directeur de la création et de la prospection chez Valrhona).

Les pâtissiers formés par Sébastien Gaudard

Yann Brys (ex-Dalloyau), Dominique Ansel (l’inventeur du Cronut à New York), Christophe Appert (chef de la pâtisserie Angelina) et Philippe Givre, son 1er assistant.

Les pâtissiers formés par Christophe Adam

Cédric Grolet (chef pâtissier du Meurice), Nicolas Bacheyre (Un Dimanche à Paris), Patrick Pailler (l’actuel chef), Nicolas Paciello (chef du Prince de Galles), Patrice Ibarboure (il vient de reprendre la pâtisserie familiale au Pays basque), Julien Chamblas (chef de l’hôtel Le Burgundy), Jimmy Mornet (chef de l’hôtel Le Park Hyatt Paris-Vendôme).